top of page
  • Photo du rédacteuremmanuellefavier

Au hasard d'une page

Bonjour les Âmi.e.s 🥰, j'aime à prendre mon livre du Bonheur au hasard d'une page 🥰...voici son message

POUR CEUX QUI VEULENT AMÉLIORER LEUR SITUATION.

J'écoutais très attentivement ce garçon, qui me parlait des difficultés qu'il trouve dans son travail, des obstacles qui s'opposent à son avancement. Il disait :

Untel est un imbécile, X ....m'en veut, Z...est la fourberie personnifiée, Y....un intrigant,etc, etc....

Cela, bien entendu, dans le langage de sa génération, beaucoup plus imagé, mais aussi beaucoup plus cru que je ne saurais l'écrire.

- Vos collègues, égaux ou supérieurs, connaissent ils l'opinion que vous avez deux ?

- je n'ai aucune raison de m'en cacher. Je suis franc, moi !

- Et vous estimez qu'après s'être entendu traiter par vous d'idiots ou de faux témoins, ils peuvent être capables de bienveillance à votre égard ?

- Il ne s'agit pas de bienveillance, mais de justice.

Hé oui ! Il devrait peut être en être ainsi. Mais nous sommes loin de cette perfection évangélique. L'insulte, le mépris engendrent généralement l'insulte et le mépris, aggravés de rancune, sinon de haine. C'est une attitude bien paradoxale que d'accuser les gens des défauts les plus agressifs et d'attendre de la part de ces même gens qu'ils se conduisent en sages ou en saints.

Il n'y a pas à sortir de là : il suffit qu'on vous dise, à vous, qu'une personne vous aime, pour que vous vous sentiez porté à l'aimer ; il suffit qu'on vous dise qu'une personne vous déteste pour qu'immediatement vous la preniez en grippe. Des mésententes tenaces peuvent même céder, soudain, comme par miracle, à un seul mot gentil.

J'admets qu'il puisse être parfois agréable de dire aux gens leurs quatres vérités, mais ne sommes-nous pas le dindon de la farce ? En plus : sommes-nous certains que ces vérités soient vraies ? Jamais, je dis bien jamais, il ne m'est arrivé de connaître de près quelqu'un envers qui j'avais des préventions sans voir clairement que les pires individus sont plus à plaindre qu'à blâmer.

Il n'est homme ou femme au monde qui soient déshérités au point qu'on ne trouve point en eux quelque chose à louer, ou à aimer.

Je finis par extirper du garçon qui me parlait l'aveu de quelques qualités chez les collègues dont il m'avait fait un si méchant portrait :

- Reconnaissez-les donc, ces vertus ! Et faites-en l'éloge ! Ce ne sera pas flatterie, mais honnêteté. Et vous verrez !

Il a vu : dans une atmosphère détendue, il obtint son avancement.

Cela s'appelle simplement mettre de l'huile dans les rouages, au lieu de s'amuser méchamment et bêtement à les faire grincer

A très bientôt les Âmi.e.s pour la Nouvelle Lune en Taureau 🥰.

🙏💕🕊🙏

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page